• UFPST

Bilan questionnaire : Aider à promouvoir le shiatsu thérapeutique - UFPST –

En tant qu’Union de praticiens de shiatsu thérapeutique, et pour rester fidèles à nos convictions, nous aimerions promouvoir le shiatsu thérapeutique. L’expérience nous montre que pour cela, il est important de travailler en étroite collaboration avec le milieu médical, que ce soit en libéral ou en milieu hospitalier.

Ce dernier étant souvent fermé ou étranger à notre pratique par méconnaissance principalement, il est plus simple, pour avoir la chance de présenter notre technique, de connaître des personnes convaincues par le shiatsu et travaillant déjà dans ces milieux.


A cette fin, nous aurons besoin de témoignages de praticiens, receveurs, et médecins ou personnel médical attestant de l’efficacité du shiatsu.

Un exemple idéal est : un médecin qui prescrit des séances de shiatsu et qui en constate les effets. Mais cela reste chose rare et le plus simple serait de recueillir des témoignages de patients ayant été soignés efficacement par le Shiatsu et qui accepteraient de témoigner.


Avec de tels témoignages, nous aurons enfin une chance de faire reconnaître notre pratique officiellement comme discipline thérapeutique.


Je vous laisse prendre connaissance du bilan des résultats obtenus auprès des adhérents UFPST.


Envoyé à tous les adhérents UFPST, soit 283 personnes, dont 78 répondants, soit un taux de réponse de 28%.

Caractéristiques répondants

  • France essentiellement + Belgique


Ancienneté praticien

  • Une majorité de praticiens exercent depuis moins de 10 ans

  • Plus de 35 % exercent depuis moins de 2 ans




Cursus formation shiatsu

  • Représentatif de la quasi-totalité des écoles reconnues par l’UFPST

  • Majorité écoles EST (Paris) et Shen Dao (Toulouse)

  • Manque Pont-Aven


Formation initiale

  • 20% infirmières


Place du shiatsu dans la pratique pro

  • Shiatsu activité principale : 56,4%

  • Autres activités : secteur médico-social majoritaire (orthophoniste, infirmière, cadre de santé, agent de service...), pas de médecin.

Collaboration avec soignants

  • Majorité (65%) : aucune collaboration



Fréquence de la collaboration

  • En majorité occasionnelle (+ de 50%)





Type de structures partenaires

  • 35% maison de santé ou cabinet médical

  • 23% hôpital

  • 21% structure médico-sociale

  • 12,5% équipe médicale en ONG ou association


Rémunération perçue pour les collaborations

  • Aucune dans 44% des cas

  • 33 % sont rémunérés dans le cadre d’un contrat de prestation de service

  • Seulement 3 répondants disposent d’un contrat (CDD ou CDI).

Retour d’expérience sur les collaborations avec le monde médical

Le principal point fort du shiatsu :

  • L’approche complémentaire de la médecine conventionnelle : 89%

  • Efficacité thérapeutique : 74%, facilité de mise en œuvre : 55%


Facteurs-clés de succès pour réussir une collaboration

  • Bonne dose de patience pour construire le lien de confiance (59%)

  • Bonne argumentation sur les bénéfices du shiatsu (52%)

  • Bonne connaissance du métier des équipes partenaires (48%)


Principaux freins

  • Manque d’information ou de formation des équipes médicales (81%)

  • Manque de ressources financières/temps au sein des structures (77%)

Quelle formation pour les soignants ? (facilitant leur compréhension et l’intégration du shiatsu dans leur pratique)

  • Formation pratique spécifique (adaptée à leur spécialité médicale) : 53%

  • Formation générale : 46,5%

Suggestions

Formation des praticiens

  • Renforcer l’enseignement en anatomie et physiologie, mieux parler le langage du personnel de santé afin de pouvoir mieux communiquer avec le personnel soignant (anatomie palpatoire par ex.)

  • Renforcer la supervision dans les écoles afin que les élèves soient en position plus solide face aux soignants.

Communication externe

  • Intégrer des universitaires / chefs de service / décisionnaires de structures dans les événements (université d’été)

  • Il est souligné que le fait de donner des shiatsu aux soignants est un point d’entrée utile, voire déterminant

  • Développer la communication vers les maisons de santé

  • Développer une communication institutionnelle intense (vers les autorités de santé publiques ou privées, vers les médias spécialisés pour faire connaître le shiatsu)



Si vous travaillez dans une structure médico-sociale et que vous n'avez pas répondu à ce formulaire, vous pouvez laisser votre témoignage en indiquant le nom de l'établissement dans lequel vous travaillez et depuis quand en remplissant le formulaire de contact « témoignages de shiatsu thérapeutique ».





268 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout