top of page

Shiatsu et cancer 2ème partie : L'hormonothérapie



Depuis octobre 2021, je suis prestataire de la Ligue Contre le Cancer, Comité des Vosges. Je reçois principalement des femmes souffrant d'un cancer du sein ou en rémission.

Après l'article sur le shiatsu pour les patients en pré ou post chimiothérapie, ce volet traitera de l'hormonothérapie dans le cadre du cancer du sein, mais aussi de celui de la prostate. Les patients sont suivis pendant 4 séances. Certains d'entre eux reviennent en « entretien » une fois par mois.

Beaucoup de choses sont transférables à d'autres types de cancers.


Shiatsu et cancer 2ème partie : L'hormonothérapie

SOMMAIRE


Le point de vue clinique


Cancer du sein :


Le traitement que je rencontre le plus fréquemment, dans le cadre d'un cancer hormonodépendant (pour les types de cancers du sein, voire l'article précédent), est le Tamoxifène®, en raison de l'âge de mes patientes.

C'est un anti-oestrogène. « Il bloque le fonctionnement du récepteur aux œstrogènes sur les cellules tumorales potentiellement restées dans l’organisme ou susceptibles de se développer. Il peut donc à la fois prévenir une rechute du cancer traité (local ou métastatique) et l’apparition d’un nouveau cancer du sein » (www.gustaveroussy.com).

Il est prescrit pendant 5 à 7 ans.

Ses effets secondaires se traduisent notamment par de la fatigue, des douleurs musculaires et articulaires et d'intenses bouffées de chaleur.


Il existe d'autres traitements comme :


  • « Les inhibiteurs d’aromatase : ces médicaments (Letrozole, Anastrozole, Exemestane) sont réservés aux femmes ménopausées. Ils bloquent le fonctionnement d’une enzyme capable de fabriquer des hormones œstrogènes après la ménopause lorsque les ovaires ne fonctionnent plus. Leur efficacité est démontrée pour la réduction du risque de rechute et pour la prévention d’un nouveau cancer du sein.

  • Le blocage ovarien : ce type de traitement peut être utilisé chez les femmes non ménopausées pour induire une ménopause artificielle, en complément du Tamoxifène ou si celui-ci était contre-indiqué. Ces traitements sont administrés sous forme d’une injection sous cutanée ou intramusculaire une fois tous les mois ou tous les trois mois (Enantone®, Decapn eptyl®, Zoladex®). Leurs effets secondaires sont des symptômes ménopausiques : bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, prise de poids ». www.gustaveroussy.com

Mais, je n'ai jamais suivi de patientes sous ces deux types de traitements, il est cependant important de savoir qu'ils existent.

Cancer de la prostate

Le cancer de la prostate touche rarement les hommes avant 50 ans. La moyenne d'âge de mes receveurs est 70 ans, ce qui coïncide avec les données de l'Institut National du cancer.

Toujours selon cette source, 90% des cancers de la prostate sont des adénocarcinomes, c'est-à-dire qu' « ils se développent à partir des cellules qui constituent le tissu de revêtement de la prostate, les cellules épithéliales ».

Le cancer de la prostate peut être héréditaire et génétique. Comme le cancer du sein, les gènes BRCA2 et BRCA1 sont impliqués. En France, 5% des cancers de la prostate sont héréditaires (source : Fondation pour la recherche sur le cancer). Les hommes ayant dans leur ascendance des cancers du sein ou de l'ovaire d'origine génétique sont donc à risque. J'ai eu un homme dans ce cas de figure. Il avait 50 ans.

Tous mes patients sont venus initialement pour des bouffées de chaleur. Lors de l'anamnèse, ils ont tous évoqués des douleurs articulaires et une fatigue persistante. Tous sont sportifs.

Tous étaient sous Firmagon®. Selon le Vidal, il est efficace pour obtenir une suppression rapide de la sécrétion de testostérone. Cette hormone peut entraîner la croissance de cellules cancéreuses de la prostate. Ce produit réduit la quantité de testostérone dans le corps en bloquant les effets d'une hormone naturelle entraînant la libération de gonadotrophines (GnRH).

Le Firmagon® est injecté en sous-cutané une fois par mois, après les deux doses initiales.


Shiatsu et cancer : En pratique


Le traitement suivant explore beaucoup de pistes. Il conviendra de faire des choix selon les douleurs articulaires, notamment.

Il se base sur l'enseignement de Bernard Bouheret, directeur de l'EST et l'enseignement de Suzanne Yates, directrice de Wellmother, pour les merveilleux vaisseaux.


Les pouls F et VB sont souvent en cordes. Le R peut manquer d'énergie et/ou de Yin.

La RP est souvent faible, tout comme E. Dans le cas du Firmagon®, j'ai constaté que l'E est très souvent fin et filant, un probable vide (certainement de Rate) et d’humidité.

Comme en post-chimio, les corps ont besoin de drainage et de soutien.


Type de shiatsu : bois vers feu : tonique, profond et large.


Decubitus ventral


Le dos

Prise de contact avec une main plate et généreuse pour ouvrir

Première et deuxième chaîne de V, large, ample et bien descendre sur le sacrum jusqu'au coccyx.


17 V Shu du sang avec l'intention de nettoyer le sang et de le tonifier

18 V Shu du Foie avec l'intention de drainer

20 V Shu de la RP avec l'intention de soutenir /nourrir la RP (selon le pouls) pour lutter contre la fatigue. En outre : la RP contrôle les muscles et les 4 membres (Gu Qi nourrit tous les tissus du corps), donc intéressants en car de douleurs musculaires.

49 V pour calmer le Yi (selon le pouls pour apaiser les pensées)

La ligne du R : 25 VB, Mu R, 52V, 23V Shu du R ; 4 DM pour soutenir le patient lorsque le Rein est bas.


Les jambes

Descendre V d'une traite. Bien insister sur le tour du creux poplité. Bien ouvrir les tissus et les muscles. L'intention est de faire circuler. Surtout si douleurs articulaires il y a.

Descendre la VB d'une traite.

L'alliance 34VB + 40VB assurent la bonne circulation du Qi du Foie et apaisent l'excès de Yang en haut du corps.

Pour mémoire, le 34 VB est aussi le Hui des muscles et un point He intéressant à travailler si l'articulation des genoux est douloureuse.


Les pieds

Bien travailler la partie dorsale du pied. Bien sortir l'énergie aux orteils, 3F et 41VB sont bienvenus. Tirer les extrémités des orteils, on fait sortir le Qi par les points Jing.

Faire le tour de la malléole externe, talon interne (calcanéum) et débottage plus manœuvre de la serpillière si douleurs articulaires. (Manipulations propres au Kata de l’EST)

Bandes du pied à faire vigoureusement et 1R.

Si bouffées de chaleur, 1R et 6R pour stimuler le Yin du R. Pour rappel, les bouffées de chaleur sont souvent la résultante d'un échappement du Yang du F non contenu par le Yin du R.


Bien brosser la jambe avec l'intention de nettoyer.

Fluidique R/F et R/C pour équilibrer les foyers.



Décubitus dorsal


Vérification des pouls pour ajuster le traitement et ajuster sa stratégie.


Les jambes


Méridien de l'E d'une traite

Le Xi, 34 E peut être douloureux. Lever la stase.


Tonifier le 36 E pour soutenir la RP. C'est aussi un point He, intéressant en cas de douleur articulaire du genou. Le 35 E est également indiqué car c'est un point rhumatologique, appelé l'œil externe du genou.

L'œil interne est le point hors méridien N° 32, sur le bord inférieur interne de la rotule.

La poncturation ou le frottement simultané de ces deux points libère le genou.


Arrêt sur 41 E pour calmer l'esprit.


Faire les trois Yin des jambes d'une traite

En cas de douleur du genou, pensez aux points He des Yin avec l'intention de faire circuler l'énergie : 8 F, 9 RP et 10 R.

Les point He du R, de la RP et du F sont intéressants. 8F est également le point des tendons. Pour mémoire, le F et le sang du F humidifient les tendons pour aider le mouvement des articulations.


En se positionnant aux pieds du patient :

Dans le cas de prise de Firmagon®, j'ai remarqué que le 44 E aide à supprimer la chaleur de l'E et attire l'énergie vers le bas ;

3F pour drainer le F et lever la stagnation de Qi ; mais aussi pour soumettre son énergie Yang : indispensable à travailler si bouffées de chaleur.

6R et 3R pour tonifier le Yin du R aussi et surtout si bouffées de chaleur.

6 RP les deux en même temps en tant que point Luo : travail sur les 3 organes Yin de la jambe

Selon le pouls ajouter 10 RP, les deux en même temps : la mer du sang à tonifier pour redonner de la vigueur à la RP et tonifier le Sang.


Si douleur de hanche : pensez à utiliser les 41 VB, point distal de la hanche ( Les merveilleux Vaisseaux, Bernard Desoutter, 3è édition, p.157)

Pensez également aux points locaux : 12 F - 12 RP - 30E.


Le ventre

Remonter le Ren Mai avec la main plate jusqu'au 22 RM

Ouvrir le diaphragme bien largement : attention, il est souvent fermé, soyez précautionneux pour ne pas faire mal.

Descendre l'E.

Dans le cas du cancer de la prostate, on peut sentir des stagnations sur le méridien ou de la chaleur au niveau de l'organe.

12 Ren Mai, Mu de l’E avec l'intention d'éliminer la chaleur s'il y en a.

13 F Hui des organes, mais surtout Mu de RP (souvent sensible).


Éventuellement, poncturer 14 F le Mu du F pour fluidifier et aider le mouvement du sang.

Éventuellement, 6RM pour lutter contre la fatigue.


Les bras


Selon les pouls, travailler les 3 yin pour éliminer l'énergie perverse.

Si douleur aux articulations du coude, les points He seront aussi stimulés.

Bien travailler le tour du poignet, en insistant sur les points Yuan (9 P, 7C et 7MC).

Si le Shen et le moral sont bas, bien tonifier le 7C et le 6 MC.

Bien pétrir les mains et étirer les doigts pour bien stimuler l'énergie et libérer l'énergie perverse.


Pour soulager les douleurs articulaires du haut du corps, le 4GI est un grand point antalgique.


Selon Maciocia, les points Jing (fleuve) sont indiqués dans les douleurs de poignet :

5 GI, 5 IG et 4 TR.


Si douleurs coude et épaule, les points locaux classiques sont le 10 GI, pour soulager les douleurs du poignet, du coude et de l'épaule, le 11 GI, point He bénéfique pour les tendons de ces trois articulations, tout comme le 8 IG et 10 TR. (eux aussi points Ho pour le coude et l'épaule)

Pour l'épaule, en proximal, le 15 GI, associé au 10 IG, 21 VB, 14 TR et 15 TR sont très efficaces.


Autre option :

Parfois, je varie en utilisant les deux merveilleux vaisseaux Yang Wei mai et Yang Qiao mai dont une partie du trajet se trouve sur la face externe du bras. L'intention est de restaurer la libre circulation de l'énergie, le Qi/Ki, entre les doigts grâce à de longues et profondes respirations.

Yang Wei Mai : tenue du 5TR avec la main mère, puis travail 10 IG, 15 TR et 21VB. Puis en revenant sur le 10 IG, on se connecte au Yang Qiao Mai. La main se déplace sur le 3 IG puis travail 15 GI et 16 GI (Les merveilleux Vaisseaux, Bernard Desoutter, 3è édition, p.100 et p.104).

Pour mémoire, le Yang Wei Mai contrôle « le vent et le froid, les tendons des méridiens » (Desoutter, p.159). L'atteinte des membres, comme les douleurs des bras, des mains, ou la douleur et raideur des muscles (vent chronique) est également un symptôme d'atteinte du Yang Wei Mai (Desoutter, p.161).



La tête

Les bandes du front, horizontales et verticales, le tour des tempes,

Les fenêtres du ciel :

*sous l'occiput : 20 VB ; 10 V et 16 DM

*malaxage des deux Sternocléidomastoïdien en même temps

Ouverture de la Chambre de Cristal (connexion entre le trou occipital-16 DM- et le 3éme oeil) pour apaiser l'esprit :un majeur sur chaque point.



Assis

Les trois bandes du trapèze qui permettent de solliciter de nouveau les points impliqués dans le soulagement de l'articulation de l'épaule.

Brossage vers l'extérieur et gentilles percussions au rythme du battement du cœur.

Fluidique Foie physique, F énergétique, une main devant au niveau du foie (à droite au niveau des basses côtes) et une dans le dos (au niveau de 18 V, point Shu du F) : nettoyage final et recentrage de l'individu.


Les patients ont souvent froid à l'issue du shiatsu. En hiver, je leur conseille de venir avec une boisson chaude. Je recommande le repos pour le reste de la journée (mes patients ont souvent soit une randonnée, un jardin à entretenir ou du bricolage prévu).


Conclusion


Le cancer du sein est le plus fréquent chez la femme en France. Il touche les femmes de plus en plus prématurément.

Même s'il existe diverses formes et différents traitements, on constate des effets secondaires similaires.

Le cancer de la prostate touche principalement les hommes de plus de 60 ans. Tout comme certains cancers du sein, la prise d'hormones est prescrite pour éviter une récidive.

Dans tous les cas de figure, le shiatsu est un réel soutien pour les malades.

Il ne faut pas craindre cette pathologie, mais l'accueillir comme une autre.

Je vous recommande de vous documenter sur le sujet pour bien comprendre les traitements. Les patients sont plus en confiance lorsqu'ils constatent que vous maîtrisez un tant soit peu le sujet (Mais attention, vous n'êtes pas oncologue non plus).

Travaillez avec compassion, respectez leur limitation, encouragez vos patients à consulter le site de la Ligue contre le cancer de votre département (Paris est mieux pourvu en activité avec Gustave Roussy, Institut Curie, Maison rose up) et surtout à rester en mouvement (marche etc) pour garder de la mobilité et sécréter les hormones comme la dopamine, sérotonine, endorphine et ocytocine, bonnes pour le moral.

Enfin, appuyez-vous sur votre réseau local, notamment de kinésithérapeutes et d'infirmières.


Lectures conseillées


Dépasser la chimio, Pascal Pujol, humensciences, 2023. (Le professeur Pujol est un généticien, spécialisé en oncologie. Il dirige le service d'onco-génétique au CHU de Montpellier).


Rémission radicale, Kelly A.Turner, Flammarion, 2014.


Anticancer, David Servan-Schreiber, Editions Robert Laffont Pocket, 2007.


Pour comprendre le traitement et le ressenti des patients


Il n'y a pas que le vélo dans la vie, Lance Armstrong, Albin Michel, 2000.


Quand le souffle rejoint le ciel, Paul Kalanithi, JC Lattès 2016.


The cancer whisperer, Sophie Sabbage, Coronet, 2015. (n'existe pas en français)

191 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page