• UFPST

Questions réponses avec Bernard Bouheret au sujet du compagnonnage

Bonjour Bernard,


On voit sur le site de l'UFPST qu'il est possible de faire du compagnonnage lorsque l'on adhère à l'Union. En quoi cela consiste-t-il exactement ?


En effet, dès la création de l'Union, nous avons pensé à un compagnonnage dans l'esprit des "Compagnons du Tour de France".

Chaque école pourrait proposer une ouverture aux jeunes praticiens pour partager son enseignement sur une ou deux semaines, voire plus si affinités…

Il serait possible aussi à des anciens Shiatsushi ayant de l'expérience d'accueillir dans leurs cabinets des praticiens voulant apprendre le métier.

Tout ceci est à mettre en place au cas par cas.

Nous désirons que cette Union soit collégiale et conviviale, et qu'elle aille au-delà d'une réglementation de la profession.


C'est super, c'est du jamais vu dans le monde du shiatsu Français à ma connaissance.

Et donc concrètement, si je veux aller voir comment cela se passe dans une autre école et apprendre de nouvelles choses, comment dois-je m’y prendre ?


Eh bien tu téléphones à la ou au responsable de l'école et tu vois avec elle/lui ce qui est possible de faire. À quelle date et pendant combien de temps.

La même chose pour travailler avec un-e praticien-ne.


Et pour cela, je peux me rendre sur le site de l'UFPST pour savoir quelles sont les écoles et les praticiens qui en font partie, c'est bien ça ?


Oui, c'est bien cela ami Thomas.


Merci Bernard.


Pour en savoir plus :

https://www.ufpst.org/formation-shiatsu


Bien sûr, on doit être adhérent à l’Union pour profiter de ce compagnonnage.



Image par Timo Rückauer de Pixabay

202 vues0 commentaire