• UFPST

Université d'été - Interview de Jean-Marc Weill

Dernière mise à jour : 22 mars

En vue de la première Université d'été au mois d'août 2022, nous avons décidé de vous présenter, durant les prochains mois, les intervenants qui vous accueilleront.

Ils vous présenteront qui ils sont et ce qui vous attend lors de ces journées exceptionnelles.

Aujourd'hui, Jean-Marc Weill, vice-président de l'UFPST, qui animera une conférence / atelier sur le traitement de la dépression par le Shiatsu.



Bonjour Jean-Marc ! Pouvez-vous, en quelques mots, vous présenter ?


Je suis Jean-Marc Weill, praticien et enseignant de Shiatsu depuis 25 ans. Je co-dirige l'école de Shiatsu de Guyane Française.

Installé en cabinet à Paris, je suis également enseignant itinérant en MTO et en Shiatsu, notamment à l'École de Shiatsu de Pont-Aven, mais également à l'IDO School en Belgique. Mon style de shiatsu s'est développé sur ceux de Masunaga et de Ohashi, et j'y intègre la MTO, adaptée au Shiatsu.

Je forme également au métier de Sophrologue RNCP, ce qui me permet d'avoir une bonne connaissance des troubles de l'humeur et de la personnalité.


Pouvez-vous nous parler du traitement de la dépression par le shiatsu ? Sous quelle forme sera votre intervention lors de l'université d'été ? (atelier, conférence ?)


Mon intervention sera donnée sous forme d'atelier mixant théorie et pratique. Les bases théoriques de travail sur la dépression en MTO seront adaptées à la pratique du shiatsu. Elles seront mixées à l'approche de Masunaga, notamment au travers du travail sur le Hara et le shiatsu des méridiens.

L'atelier permettra également de travailler sur le toucher et le ressenti au travers de la beauté du mouvement et des transitions propres à mon style de shiatsu. Quelques techniques originales seront proposées tout au long du cours.


Pouvez-vous nous parler de l'Université d'été, et en quoi, selon vous, cette rencontre est importante pour le monde du shiatsu ?


Le monde du Shiatsu doit absolument partager et transcender les styles et les différences. Nous devons, dès que possible, découvrir d'autres formes de travail et enrichir notre travail. Cette Université est donc l'occasion rêvée de partager nos connaissances et notre humanité.

159 vues0 commentaire